Parcours éducatifs et culturels

Année scolaire 2018-2019

Arts plastiques

Danse

EDD et sciences

Langue et culture rgionales

Musique

Thtre

  Mmo

La MGEN propose, dans le cadre de son partenariat avec la DSDEN du Tarn, des dispositifs de Prévention-Aide-Suivi (PAS) ainsi que des groupes d'écoute collective.

 
BILAN SOCIAL du premier degré

.................................................................

-----------------------------------------------------

Nouvel organigramme des services de la Direction académique du Tarn. Pour le consulter cliquer ici

 

----------------------------------------------------

GREVES : SMA

Trouver ici la fiche de calcul du Service Minimum d'Accueil (SMA)

DSDEN-81  

Quand le numrique porte des valeurs culturelles et humanistes avec de vraies rencontres la cl !

 

Depuis 3 ans, l’Espace numérique de travail (ENT) du premier degré se déploie dans les écoles du Tarn. Les classes connectées apprécient l’intérêt de cet outil dans la mise en œuvre des apprentissages du quotidien. Elles ont de plus, grâce aux possibilités de mise en liens des écoles entre-elles, l’opportunité de participer à des projets collaboratifs proposés par des formateurs du département.
« Ecrivains reporters en herbe » est l’un de ces projets. Il en est à sa 5ème édition avec pour thème « de l’importance de la culture ».
Cette année, ce projet va au-delà d’une couverture départementale puisque des écoles de toute la France et 3 classes de Colombie ont rejoint le collectif grâce au soutien de l’opérateur ONE1D qui a permis cette mise en relation.
C’est ainsi qu’une vingtaine de classes ont eu la possibilité d’échanger entre-elles et avec des artistes autour d’activités proposées dans le cadre du festival tarnais « Echos d’ici, échos d’ailleurs » de Labastide Rouairoux. Elles ont pu partager des productions et bénéficier du regard des autres classes, des formateurs et des artistes.
Tous ces échanges ont été rendus possible à travers ce réseau social que constitue l’ENT.
C’est pour ces jeunes élèves l’occasion de se familiariser avec un usage responsable et éclairé des réseaux sociaux, dans un environnement protecteur… avant de se lancer un jour dans « le grand bain » numérique moins bienveillant !
Et comme le virtuel a ses limites, certaines classes ont aussi eu la chance, après une année de correspondance numérique, de recevoir leurs correspondants colombiens. (Ecole de Giroussens, école Henri Matisse de Saint-Sulpice – 25 au 31 mars 2019).
De biens belles rencontres, virtuelles ou bien réelles, à découvrir en images.

Confrence de Jean-Yves Le Naour et prix d'honneur du civisme pour l'exposition les enfants de poilus se souviennent

Dans le cadre du Centenaire de la guerre 14-18, les élèves de terminale CAP de la filière ferronnerie du lycée professionnel Marie-Antoinette Riess ont réalisé un travail sur la thématique « transmission et devoir de mémoire » en collectant les souvenirs des pensionnaires d’une maison de retraite de Mazamet.

Le projet pédagogique piloté par une enseignante de lettres-histoire et une professeure documentaliste, s’est concrétisé par une exposition où souvenirs personnels et anecdotes rejoignent la « grande histoire ».

Deux points forts ont marqué l’aboutissement du projet : la venue le 29 mars de l’historien Jean-Yves Le Naour et la remise, le 11 avril, d’un prix d’honneur du civisme par l’Association Nationale de l’Ordre National du Mérite.

Jean-Yves Le Naour, spécialiste de la guerre de 14-18, est connu pour ses travaux d’historien mais aussi comme scénariste de BD. C’est donc à la fois en tant qu’historien et scénariste qu’il a présenté une conférence sur la mise en image du conflit en s’appuyant notamment sur un de ses ouvrages « La faute au Midi ».

L’ANONM qui récompense des actes de civisme notoires de la part de la jeunesse, a attribué un prix d’honneur individuel aux élèves et un prix collectif au lycée.

L’exposition présentée au lycée du 1er au 19 avril, a aussi pour vocation d’être prêtée aux médiathèques et établissements scolaires de la région.

Squence danglais : monuments et brownies New-Yorkais

Les classes de CE2-CM1 et CM1-CM2 de l’école Jean-Jacques Rousseau à Albi ont travaillé sur le thème de New-York et ses monuments emblématiques et pour se familiariser avec cette culture ils ont appris à cuisiner une des spécialités new-yorkaises : le brownie !

Divers jeux interactifs ont été mis en place pour s’approprier le vocabulaire des ingrédients et des ustensiles, ainsi que la formulation langagière. Le jour de la réalisation de la recette, introduite par une comptine mimée et écrite pour l’occasion, des petits groupes de 4/5 élèves, encadrés par plusieurs adultes, ont pu s’affairer à la tâche mais en échangeant exclusivement en anglais !

Le lendemain, c’est la récompense du travail fourni. Un grand goûter a été organisé pour tous les élèves de l’école, de la maternelle au CM2 ! Les élèves des classes participantes ont fait le service en anglais : « Please, may I have a brownie ? » « Yes. Here you are ! ».

Dans le prolongement de cette action, les élèves réinvestissent leurs connaissances et les transfèrent à la présentation des monuments d’Albi. Ils travaillent également sur les nombres afin d’être capables de demander (en anglais toujours) une quantité précise de farine, sucre … pour une future recette !

Cette expérience a été marquante pour les élèves, -learning by doing !- et ce projet collaboratif, a été une nouvelle occasion de fédérer l’équipe enseignante.

Ateliers codages et dplacements dans le cadre de la semaine des mathmatiques

 

Comme chaque année la semaine des mathématiques qui s’est déroulée du 11 au 17 mars a connu quelques moments forts.

Outre la venue de M. Gérard Martin, conférencier pour la Maison pour la science à Toulouse, intervenu sur le thème « apprendre les mathématiques en jouant », des séances de codages et déplacements ont été proposées à 2 classes de cycle 3 des écoles de Villegoudou et de l’Albinque à Castres, ainsi que 2 classes de l’école Edouard Herriot d’Albi.

Chaque classe a disposé d’une demi-journée pour s’essayer au codage et à la programmation de robots physiques ou virtuels à travers 4 ateliers :

  • le 1er sous la forme d’un jeu de plateau « Planète code » se déroule dans l’espace et consiste à placer 5 bases spatiales grâce à une navette ;
  • le 2ème permet de relever 10 défis de difficulté croissante grâce au logiciel « Blockly » ;
  • dans le 3ème atelier, un robot  mBot  se déplace sur un plan quadrillé de Londres et les échanges entre élèves et enseignant se font en langue anglaise ;
  • le 4ème consiste à piloter un robot Blue-bot à l’aide d’un programme exécuté sur une tablette reliée par wifi sur une maquette de sol martien.

Les activités proposées ont permis à tous les élèves de développer les bases de la programmation à travers le codage d’instructions élémentaires (avancer, reculer, tourner), de mettre en œuvre une démarche d’investigation par tâtonnement (contrôle, essais, erreurs), d’utiliser un langage spécifique, de se repérer et de s’orienter, mais aussi de coopérer.

Le statut de l’erreur a été complétement remis en question puisque s’en suit, non pas une sanction, mais la possibilité de rectifier, de réessayer puis de réussir.

Cette journée a connu un beau succès grâce au travail de l’équipe composée de la médiatrice numérique à l’atelier Canopé, des conseillers pédagogiques départementaux LVE et Sciences maths, et l’équipe TICE, mais aussi grâce au partenariat avec l’atelier Canopé qui met à disposition le matériel (accessible aux écoles et collèges abonnés au réseau).

 Des journées supplémentaires ont été proposées à d’autres écoles du département d’ici la fin de l’année scolaire.

Informations complémentaires : dossier complet à consulter sur Eduscol,  et aussi le lien http://cache.media.eduscol.education.fr/file/Initiation_a_la_programmation/92/6/RA16_C2_C3_MATH_inititation_programmation_doc_maitre_624926.pdf

Conseil Dpartemental Jeunes du mercredi 13 mars

 

Un orchestre l'cole Victor Hugo

Initié par l’Education nationale, en partenariat avec le Conservatoire de musique et de danse du Tarn, la collectivité locale, l'association "Orchestre à l'école » et l'ADDA du Tarn, le projet « orchestre à l’école » réunit les élèves d'une classe de cycle 3 autour d’un projet commun : la création d’un orchestre.

Ce vendredi 22 mars, 27 élèves de l’école Victor Hugo de Lacaune ont reçu l’instrument de musique qui leur est confié afin d’apprendre la musique et de constituer un véritable orchestre en présence de l’Inspectrice de l’éducation nationale de la circonscription de Mazamet-Mont de Lacaune et de l'ensemble des partenaires.

Ce fut un moment fort dont les enfants se souviendront longtemps ! Leurs yeux brillaient d'enthousiasme et de motivation. Ils étaient tous fiers de porter leur instrument. L'après-midi même, ils ont joué tous ensemble quelques notes et déjà, l'esprit de groupe était très présent.

Pendant 2 ans, du CM1 au CM2, ils apprendront à jouer ensemble de cet instrument puis se produiront en public au sein de leur orchestre rassemblant guitares, flûtes et percussions.

Chaque semaine, sur le temps scolaire, les élèves suivront deux séances de pratique musicale : ils joueront une heure par groupe instrumental et une heure en orchestre.

Ce dispositif est le premier mis en place dans le Tarn. Il rejoint la classe à horaires aménagés implantée à Graulhet depuis plusieurs années pour le 1er degré.

Vous pouvez retrouver toutes les informations nécessaires sur le communiqu de presse.

Direction des services départementaux de l'éducation nationale du Tarn
69 avenue du Maréchal Foch
81013 Albi Cedex 9
Tél. +33 (0)5 67 76 57 81
Fax +33 (0)5 67 76 57 54